• Be Ing

La culture projet et l'usage de la méthode SCRUM.


Le management par projet présente un vecteur d'augmentation des performances.

La pression imposée à l'entreprise par son environnement à fait naître l'obligation de résultat et l'apparition de moyens d'évaluation et de suivi.

Dans la gestion de projet, cette notion d'obligation de résultat se traduit par l'obligation de suivi de l'avancement et des consommations. Ce suivi est réalisé à l'aide d'outils permettant de renseigner des indicateurs mettant en évidence les résultats obtenus en rapport avec les objectifs.

Un des autres atout de cette voie, est qu'elle responsabilise les personnes impliquées.


Ainsi, le panel d'indicateur est directement relié à l'activité de l'équipe, par exemple :

  • Une équipe qualité pourra être évaluée (selon sa mission) sur l'évolution des indicateurs de fiabilité du matériel sorti de l'usine,

  • Une équipe responsable de l'optimisation de la production sera évaluée sur l'évolution des cadences (si cela est pertinent avec sa mission),

  • etc.

Dans la culture projet, la transparence est de rigueur. Les résultats d'évaluation d'un projet sont mis directement à la disposition de l'équipe qui en est en charge.


Cela permet au chef de projet de manager son équipe, de la motiver et d'orienter son action en fonction des résultats obtenus.


Les indicateurs sont donc un moyen pour l'entreprise de viser l'excellence au sein de chacun de ses projets en responsabilisant les membres des équipes.


Parmis les méthodes de management de projet, une de celle qui perce particulièrement dans l'industrie, est la méthode SCRUM.

SCRUM est considéré comme une méthode agile. C’est un schéma d’organisation du développement. Cette méthode défini un « cadre de travail permettant de répondre à des problèmes complexes et changeants. Bien que cette méthode voit son succès de son emploi dans le domaine des nouvelles technologies, elle permet néanmoins la production de tout produit de manière performante et créative, en garantissant une valeur ajoutée la plus grande possible.

La méthode SCRUM s'appuie sur le découpage en espace-temps, appelées des « Sprints ». La durée d’un Sprint varie de quelques heures à un mois, sachant qu’une durée de deux semaines est préférée.


Un Sprint commence par une estimation de la durée nécessaire puis d'une planification opérationnelle.

Un Sprint se termine par un livrable, autrement dit, la démonstration de ce qui a été réalisé.

Avant tout lancement d’un nouveau Sprint, l'équipe réalise un débriefing (ou rétrospective) de ce qui a été réalisé, ceci afin d’analyser le déroulement du sprint achevé et d'en améliorer la pratique.


L’auto-organisation de l'équipe qui résulte de cette pratique facilite sont adaptation et sa réactivité.


Attention ! SCRUM n'est pas une fin en soit. Il est nécessaire de la compléter par l’emploi de pratiques qualité ou par un un ensemble de pratiques qualité émergeant du vécu des équipes projets et production.

#Scrum #Processus #amélioration #PerformanceIndustrielle #Gestiondeprojet

27 vues