• E. BERTON - Be.Ing

La Méthode Six Sigma (ou 6 Sigma)



Bien qu'utilisée depuis plusieurs décennies en entreprise, la méthode Six Sigma reste pour beaucoup inconnue et pour les autres sa compréhension n'est accessibles que si vous êtes une initiés.

Il s'agit en fait d'une méthode dont l'objectif est l’amélioration des processus de production pour qu'ils tendent vers le zéro défaut.

Bien que cette méthode ait pour origine l’industrie, elle peut s’appliquer à tous types d’organisations et englobe toutes les fonctions de l’entreprise.

Ci-après, une présentation sans prétentions, qui vous permettra de mieux la comprendre.

QU’EST-CE-QUE LA METHODE 6 SIGMA :

La méthode 6 Sigma offre une technique et des outils pour améliorer les processus et réduire les défauts.

Créée en 1986 au sein des usines américaines Motorola, la méthode Six Sigma (ou 6 sigma) a pour objectif d’augmenter la satisfaction client par l’amélioration de la qualité des processus de production, et par extension de la qualité des produits. Grâce à cette méthode, Motorola a été l’une des premières entreprises mondiales à recevoir le prix Malcolm BALDRIGE, qui récompense les entreprises américaines accédant à la “qualité totale”. Six Sigma a ensuite été implémentée et perfectionnée par d’autres groupes industriels tels que General Electric et Texas Instruments.


POURQUOI L’APPELLATION 6 SIGMA ?

Le nom 6 Sigma vient de la lettre grecque sigma σ, qui correspond à l’écart type. 6 Sigma, c’est donc 6 fois l’écart type. Cela correspond au niveau de variation statistiquement acceptable : 3,4 défauts pour un million d’unités produites. En pratique, le 6 Sigma est difficilement atteignable, mais certaines entreprises sont capables d’atteindre le 4 Sigma.


LES NIVEAUX SIGMA

Ce modèle théorique est tiré non pas des statistiques, mais des lois de probabilité : c'est la représentation graphique de la loi d'une variable X continue, variant de - l'infini à + l'infini, dont la densité de probabilité s'exprime sous la forme:


Et se représente par une courbe de Laplace-Gauss


​Niveau Sigma

Défaut par Million (DPMO)

Taux de conformité

​1

691462

30,9%

2

308537

69,1 %

3

66807

93,3 %

4

6210

99,4 %

5

233

99,98 %

6

4

99,9997%

POSTULAT DE LA MÉTHODE 6 SIGMA

  • La variabilité de la qualité est la conséquence de la complexité des processus, de l’instabilité des composants du produit et de l’imprécision des procédures de travail. La régularité absolue est recherchée, car la variation de la qualité est source d’insatisfaction pour le client tout en coûtant cher à l’entreprise.

  • La démarche est fondée sur la voix du client et sur des données mesurables et fiables. Le but est d’améliorer le processus de sorte que seuls les produits correspondant à 100% aux attentes clients soient livrés. Cela permet d’éviter les corrections, les réparations et les coûts associés. L’objectif est de tendre vers le zéro défaut.


OBJECTIFS DE LA METHODE SIX SIGMA

La méthode 6 Sigma est une stratégie qui vise à améliorer sans cesse les performances d’une entreprise et la qualité de ses produits. En voici les objectifs :

  • Mieux connaître les attentes des clients ;

  • Accroître la satisfaction des clients ;

  • Maîtriser la variabilité des facteurs qui influencent la qualité :

  • Réduire les défauts des processus de fabrication des produits ;

  • Améliorer la performance et le rendement de l’entreprise ;

  • Développer une culture de management par les résultats ;

  • Réduire les pertes et coûts liés aux corrections et aux réparations ;

  • Augmenter ses parts de marché en réduisant les défauts des produits.


CERTIFICATIONS DE LA METHODE SIX SIGMA

Pour implémenter la méthode Six Sigma en entreprise, vous pouvez passer des certifications auprès de l’American Society for Quality (ASQ) ou de l’International Accréditation for Six Sigma Certification (IASSC). Les certifications fonctionnent de la même façon qu’au judo, avec des ceintures de couleur, de la blanche à la noire selon votre niveau d’expertise.

  • White Belt (ceinture blanche) : compréhension de la méthode Six Sigma ;

  • Yellow Belt (ceinture jaune) : sensibilisation aux problématiques Six Sigma et aide à la réalisation d’un projet d’amélioration ;

  • Green Belt (ceinture verte) : conduite de projets d’amélioration sur 25% du temps ;

  • Black Belt (ceinture noire) : maîtrise de la méthode dans son ensemble, conduite de projets d’amélioration à temps plein et formation des Green Belts ;

  • Master Black Belt : mentoring et formation des Black Belts ;

  • Deployment Leader ou Champion: en charge de l’élaboration de la stratégie, du contenu de la formation, des budgets, etc.


FONCTIONNEMENT ET MISE EN ŒUVRE

L’implémentation de la méthode 6 Sigma dans une entreprise répond à une séquence précise et à des objectifs quantitatifs, comme “réduire les coûts de x%” et “augmenter la satisfaction client de y%”.

Afin d’améliorer la performance et la qualité, il est nécessaire de recueillir et analyser les avis des clients. Il faut donc commencer par sonder les clients sur leurs besoins, à l’aide de questionnaires, de sondages, d’analyse des réclamations, etc.

Une fois les attentes des clients déterminées, vous pourrez passer à la mesure de la performance des processus de l’entreprise afin d’identifier les facteurs influents. Des solutions seront ensuite mises en place pour corriger ces facteurs, sans oublier de contrôler et de mesurer l’efficacité des solutions mises en œuvre.


L’OUTIL DMAIC

L’application de la méthode Six Sigma s’appuie sur l’outil DMAIC.

C’est une méthode de résolution de problèmes en 5 étapes : Définir, Mesurer, Analyser, Innover, Contrôler. Elle consiste à réduire le nombre de variables dans un processus, d’où l’intérêt pour la méthode 6 Sigma.

Voici les étapes DMAIC :

  • Définir : définir clairement le problème de l’entreprise et les besoins clients ;

  • Mesurer : collecter des données mesurables et établir une base de données ;

  • Analyser : analyser les mesures du processus et identifier les causes du problème ;

  • Innover : tester et mettre en œuvre une solution pour le problème ;

  • Contrôler : créer un plan de surveillance de la solution mise en place et standardiser la nouvelle méthode.


BENEFICES ET LIMITES POUR L’ENTREPRISE

Bénéfices :

La méthodologie 6 Sigma est particulièrement efficace pour améliorer la qualité des produits. Parmi ses bénéfices, on recense une optimisation des processus, une réduction des coûts de fabrication et de fonctionnement, ainsi qu’une meilleure exploitation des ressources. La satisfaction client en hausse permet d’améliorer le chiffre d’affaires et d’accroître la part de marché de l’entreprise.


Limites :

La méthode 6 Sigma n’est pas toujours simple à mettre en pratique notamment avec des produits de plus en plus complexes.

Cette complexité affecte la régularité de la qualité obtenue et il devient difficile de réduire les défauts des produits.

Par ailleurs, la méthode 6 Sigma doit être adoptée par toute l’entreprise et cela peut être compliqué de modifier les processus dans de grands groupes.

La méthode 6 Sigma nécessite la collecte et l'analyse d'un grand nombre de données. Ceci est chronophage et nécessite des ressources supplémentaires. L'entreprise doit être en mesure d'absorber (de financer) cette charge supplémentaire et de l'amortir.


CONSEQUENCE

La méthode 6 Sigma est difficilement applicable à des petites structures et inadapté à la moyenne série et encore plus à la petite série car il faut pouvoir produire un nombre conséquent de pièce pour pouvoir amortir l’investissement consentit par le déploiement de cette méthode.

Cet amortissement peu s’avérer très long voire impossible pour la petite entreprise habituée à des petites ou moyennes série.

Pour ce type d'entreprise orienté petites et moyennes séries, l'amélioration devra passer par d'autres méthodes plus adaptées et moins chronophages.


Pour plus d'information ou pour bénéficier d'une approche et d'une méthode plus adaptée, n'hésitez pas à nous contacter.



2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout