top of page
  • Photo du rédacteurE. BERTON

INDICATEURS DE PERFORMANCE VS INDICATEURS DE PILOTAGE


Indicateurs de performance et de pilotage
Indicateurs de performance VS indicateurs de pilotage

Un des points communs de tout système de management, quel qu’il soit est l’existence d’un système d’indicateur qui s’accompagne de rituel de reporting périodique et de prise de décision comme la revue de direction, les revues de CODIR ou de management. Ces rituels permettent la prise de décision pour le pilotage de l’entreprise Si certains indicateurs permettent de piloter, d’autres permettent de constater s’il y a eu écart ou non. Et vous, connaissez-vous bien la différence entre ces différents types d’indicateurs ?


 

Les indicateurs de performance

Les indicateurs de performance sont ceux qui mesurent la performance d'un processus ou d'un système. Ce sont des indicateurs rétrospectifs qui indiquent après coup si les objectifs escomptés ont été atteints. De manière plus triviale, ces indicateurs permettent de rendre compte les réussites et les échecs... ce qui n'est en fin de compte pas très utile, car il ne permettront pas de changer quoique ce soit !


Exemples d'indicateurs de performance rencontrés dans l'industrie :

  1. Rendement de production : pourcentage de produits conformes par rapport au nombre total de produits fabriqués.

  2. Coût de production unitaire : coût moyen pour produire une unité d'un produit spécifique.

  3. Temps de cycle : temps nécessaire pour compléter un cycle de production, du début à la fin.

  4. Taux de rebut : pourcentage de produits défectueux ou non conformes par rapport au nombre total de produits fabriqués.

  5. Efficacité globale des équipements (OEE) : mesure de la productivité des équipements de production en prenant en compte la disponibilité, la performance et la qualité.


 

Les indicateurs de pilotage

Les indicateurs de pilotage, quant à eux, fournissent en temps réel l'état d'avancement du processus. Ce sont des indicateurs qui nous aident à prendre des décisions à tout moment pour maintenir le cap vers l'atteinte des objectifs escomptés, soit, à emmener les KPI dans la zone verte.


Exemples d'indicateurs de pilotage populaires dans l'industrie :

  1. Temps de changement de série : durée nécessaire pour passer d'une production à une autre sur une même ligne de production.

  2. Niveau des stocks en temps réel : quantité de matières premières ou de produits finis disponibles à un instant donné.

  3. Taux de disponibilité des équipements : pourcentage de temps pendant lequel les équipements sont opérationnels et prêts à produire.

  4. Taux de conformité aux spécifications : pourcentage de produits fabriqués qui respectent les normes de qualité spécifiées.

  5. Nombre d'incidents de sécurité : nombre d'accidents ou d'incidents liés à la sécurité sur le lieu de travail.

  6. Déviations/Libération : L'encours à l'instant t, avec l'âge de chaque déviation/lot et leur position dans les étapes du processus.

  7. Planification : État des prérequis de production (OK ou KO) pour les lots planifiés dans 1, 2, 3 et 4 semaines.

  8. CAPA : Nombre d'actions dont l'échéance est prévue à fin de mois, à 1 mois, à 3 mois ...


 

POUR CONCLURE

Les indicateurs de pilotage permettent de prendre des décisions et d’orienter l’entreprise. Ces indicateurs peuvent être vus comme le système GPS de l’entreprise.

Les indicateurs de performances, ou KPI (Key Performance Indicator), permettent eux de connaitre l’efficacité des décisions qui ont été prises et des actions qui ont été réalisées.

Les exemples d’indicateurs de performance et de pilotage donnés dans cet article illustrent comment les indicateurs de performance et les indicateurs de pilotage peuvent être appliqués dans le contexte de l'industrie pour évaluer la performance, prendre des décisions en temps réel et améliorer les processus de production.

Un site sans indicateurs de pilotage passera son temps à courir après des KPI dans le vert sans jamais prendre le contrôle. Ceci se traduira par une augmentation très significative de la charge de travail, sans pour autant permettre des résultats à la hauteur de l’effort consentie.

Comme en toute chose existe une limite, dans le cas des indicateurs de pilotage c’est la prise de décision. Sans rituel efficace de prise de décision, les indicateurs de pilotage tout comme les indicateurs de performance n’ont aucune utilité, si ce n’est la décoration… faut-il encore être amateur de ce style de décoration !


 

Des questions ? un besoin ? Contactez-nous via notre interface de contact, nous vous répondrons.

A bientôt !

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page