top of page
  • Photo du rédacteurE. BERTON

Simplifiez vous le SMI : les typologies à connaître

Dernière mise à jour : 31 mai

Les Systèmes de Management Intégrés (SMI) sont des systèmes qui permettent à un organisme de gérer simultanément plusieurs référentiels, tels que, par exemple, la qualité, la santé et la sécurité au travail, ainsi que l'environnement.



Lorsqu'un organisme doit mettre en place un système de management de la qualité composé d'au moins deux référentiels, la tâche peut rapidement devenir complexe pour le responsable qualité et pour l'organisme lui-même. Si cette situation n'est pas anticipée, elle peut devenir encore plus complexe chaque fois que l'organisme doit intégrer un nouveau référentiel à son SMI existant. Le manque d'anticipation peut entraîner un SMI lourd, complexe et difficile à mettre en œuvre pour les utilisateurs.

Pour éviter cette situation, il est important de connaître les différents types de SMI disponibles. Ci-dessous, vous trouverez une vue d'ensemble des six principales typologies de SMI, avec les avantages et les inconvénients de chacune, du point de vue de l'organisme. Cette information vous permettra de mieux comprendre les différents types de SMI et de choisir celui qui convient le mieux à votre organisme.


Volontairement les typologies de SMI présentées ici sont présentées comme des SMI QSE. Ces typologies restent valident pour tous autres combinaisons de référentiel.


1. Le SMI horizontal : Ce type de SMI regroupe tous les aspects de la qualité, de la santé et de la sécurité au travail, et de l'environnement sous un même système de gestion.

Avantages : il permet une gestion efficace et cohérente des différents aspects de la gestion d'organisme, ainsi que la mise en place d'objectifs communs pour l'ensemble de l'organisation.

Inconvénients : complexité du système peut être plus élevée, ce qui peut rendre la mise en place et la maintenance plus difficile.


2. Le SMI en silo : Ce type de SMI implique la gestion de chaque aspect de la qualité, de la santé et de la sécurité au travail, et de l'environnement de manière séparée.

Avantages : Il peut être plus facile à mettre en place et à maintenir, car chaque aspect peut être géré de manière indépendante.

Inconvénients : il peut y avoir un manque de coordination entre les différents aspects de la gestion, ce qui peut entraîner des problèmes quant à la conformité du système lors d’audit.


3. Le SMI en processus : Ce type de SMI implique la gestion de chaque processus de l'organisme en utilisant une approche intégrée de la qualité, de la santé et de la sécurité au travail, et de l'environnement.

Avantages : il permet une meilleure compréhension de la façon dont les différents aspects de la gestion sont liés, et que cela peut conduire à une meilleure coordination entre eux.

Inconvénients : la mise en place et la maintenance de ce type de SMI peuvent être plus complexes.


4. SMI Fusionné : Le SMI fusionné combine les domaines de la qualité, de la sécurité et de l'environnement en un seul système de management intégré. Cependant, contrairement au SMI intégré mentionné précédemment, le SMI fusionné utilise un ensemble unique de politiques, de processus et de procédures pour gérer les aspects de la qualité, de la sécurité et de l'environnement qui sont considérés comme étroitement liés.

Avantages : Similaires à ceux du SMI intégré en processus, notamment en termes de simplicité et d'efficacité. Cependant, la différence réside dans la manière dont les domaines de la qualité, de la sécurité et de l'environnement sont gérés de manière intégrée, en mettant l'accent sur les aspects qui sont considérés comme étroitement liés.

Inconvénients : Identiques à ceux du SMI intégré de processus


5. SMI Pivot : Le SMI Pivot est un système de management qui utilise un domaine principal comme point d'ancrage pour intégrer les autres domaines. Par exemple, un SMI Pivot peut être basé sur la qualité comme domaine principal, avec des processus et des procédures qui intègrent la sécurité et l'environnement en fonction de leur impact sur la qualité.

Avantages : possibilité de mettre l'accent sur un domaine clé tout en assurant une gestion efficace des autres domaines.

Inconvénients : peut entraîner des lacunes dans la gestion de certains aspects importants de la sécurité et de l'environnement qui ne sont pas directement liés à la qualité.


6. SMI Ouvert : Le SMI Ouvert est un système de management qui permet l'ajout de nouveaux domaines en fonction des besoins de l'organisation. Cela signifie que l'organisation peut ajouter de nouveaux domaines, tels que la responsabilité sociale, la santé et la sécurité au travail ou tout autre domaine pertinent, à mesure que les besoins évoluent.

Avantages : la flexibilité et la capacité à s'adapter aux changements dans les exigences et les priorités de l'organisation.

Inconvénients : peut entraîner une complexité accrue dans la gestion et la coordination des différents domaines.


Note sur les types de SMI Fusionné, Pivot et Ouvert :

Le SMI fusionné peut être considéré comme une version plus intégrée du SMI intégré, tandis que le SMI Pivot se concentre sur un domaine principal et intègre les autres domaines en fonction de leur impact sur celui-ci. Le SMI Ouvert est un système de management flexible qui permet l'ajout de nouveaux domaines au fur et à mesure que les besoins évoluent.

Ces trois types de SMI : fusionné, Pivot et ouvert sont ceux dont il est fait référence dans la formation d’auditeur QSE dispensée par AFNOR Compétences.


En conclusion, le choix d'un type de SMI dépendra des besoins spécifiques de chaque organisme, ainsi que de la complexité de son environnement. Chacun des trois types de SMI a ses avantages et inconvénients,

Chaque type de SMI a ses avantages et inconvénients, et le choix dépend des besoins et des objectifs de l'organisation. Il est important de bien réfléchir à celui qui conviendra le mieux à l'organisation.


 

Des questions, un besoin ? Contactez nous, via notre formulaire de contact pour en discuter.

A bientôt !

49 vues0 commentaire
bottom of page