• Be Ing

La Performance Industrielle


Concevoir, gérer et exploiter les outils industriels afin de garantir productivité, flexibilité, pérennité et sécurité,... telle est l’ambition de la performance industrielle.

L’action proposée aux entreprises est de définir avec elles des solutions industrielles qui leur permettent de tirer parti de leur organisation existante et d’accroître la qualité de la production tout en optimisant ou en constituant un patrimoine industriel. A cela s'ajoute la capitalisation des compétences, autres richesse de l'entreprise, afin de préserver les savoirs et d’éviter leur disparition.[1] Et également, de satisfaire aux contraintes réglementaires en matière de sûreté, de sécurité et d’environnement.


[1] Notamment en raison de la pyramide des âges et du Turn Over naturel des effectifs.

Le Contexte

La multiplication des références produits a mis fin à la production de masse en grande série. Les entreprises doivent s’adapter et proposer à leurs clients des réapprovisionnements à délai court pour l’ensemble des références Cette mutation entraîne une complexité à tous les niveaux de la chaîne de fabrication, de la planification/ordonnancement à la logistique.

Dans un contexte de production au plus juste, à flux tendus, il est impératif de réduire au maximum les temps de non fabrication afin d’être capable de produire " au plus juste " afin de garantir la marge produit, marge souvent réduite. Il est donc nécessaire d’optimiser la productivité d’où le défi de la réactivité, notamment concernant les changements de productions, les temps d’ouvertures, les opérations de maintenance, etc.

Ayant pris conscience de ce changement de paradigme, les entreprises mettent en place, des projets d'optimisation de leur productivité, des politiques de maîtrise des coûts de revient, d'amélioration des flux d’information, de l’ergonomie des postes de travail, de réduction de la pénibilité, de gestions des risques,…

L'ensemble de ces actions d'amélioration a donné naissance au concept de "Performance Industrielle".

Souvent la performance industrielle est réduite au triptyque Qualité - Coûts - Délais. Cette vision QCD n’a de sens que prise comme indicateur car elle ne prend en compte que les effets et ne porte pas suffisament d'attention aux causes, freins et leviers.

Initialisation de la démarche

C'est en réalisant une analyse exhaustive, prenant en compte tous les facteurs externes et internes, que l’entreprise pourra créer des projets - associés à des objectifs – qui lui permettrons de progresser en terme de performance industrielle.

Le projet d'amélioration aura pour bases les "axes d'amélioration" et les voies d'innovation, identifiés à l'issue de l'analyse préliminaire.

Les objectifs

La recherche d’amélioration de la performance industrielle permet :

- Le maintien de la compétitivité des entreprises (coûts),

- L’adaptation aux exigences du marché (réactivité, délai),

- La satisfaction des clients (qualité),

- L’établissement d’une rentabilité durable (productivité).

Elle permet également :

- De bâtir une vision portant sur :

- Les produits/marchés,

- Domaines d’Activité Stratégiques,

- L’environnement technologique et concurrentiel,

- Les ressources et savoir-faire,

- Les outils de pilotage, L’organisation….

- Une action sur l’outil Industriel :
- Maîtrise des processus et des procédés,
- Productivité des moyens humains et matériels,
- Optimisation du système d’informations et ouverture sur les NTIC,
- Adaptation et développement des compétences.
Résultats et apports

Engager une démarche d'amélioration de la performance industrielle permet à l'entreprise de rester concurrentielle en satisfaisant aux exigences de ces clients et de ces marchés.

Elle assure à l'entreprise une source d'idées nouvelles à même d'améliorer en continu les performances mais également d’innover.

Les freins

L'amélioration bousculant indubitablement les habitudes, elle génère de l'adhésion, mais également une résistance face aux changements engendrés ce qui crée des tensions, des frictions freinant l'entreprise dans sa volonté de changement. Les facteurs de cette résistance au changement sont des "Freins" :

- L'implication de l’encadrement et de la Direction,
- La culture d’entreprise,
- La disponibilité des hommes,
- La (mé) connaissances des outils et des méthodes d’amélioration,
- La compréhension des enjeux,

Egalement :

- Les moyens financiers,
- La taille des entreprises.

Ces freins entraînent une perte d’efficacité et empêche l’entreprise de faire des progrès rapides.

Le recours à des aides, des conseils externes, de la formation, permettent de diminuer voir d’éradiquer ces facteurs freins.

L’adoption par l'entreprise d'une approche Projet permet de focaliser les énergies des personnels de l'entreprise et d'obtenir une plus grande réactivité.

#amélioration #Performance #Productivité #QCD #PerformanceIndustrielle #Production